Droit au conseil

Toutes les femmes et tous les hommes qui vivent en Allemagne (même âgés de moins de 18 ans) ont le droit de recevoir des conseils gratuits dans un centre de consultation. Vous n’êtes pas obligé(e) donner votre nom lors de cet entretien-conseil.

Vous pouvez obtenir des conseils sur différents thèmes, par exemple :

  • les aides possibles (de l’argent aussi) pendant la grossesse et une fois que l’enfant est là
  • des questions sur les lois et vos droits
  • l’interruption volontaire de grossesse (IVG), également appelée l’avortement.

Les centres de consultation sont reconnus par l’état. De nombreux conseillers et conseillères parlent d’autres langues en plus de l’allemand.

Vous pouvez vous rendre seul(e) au centre de consultation ou accompagné(e) de quelqu’un à qui vous faites confiance (par exemple votre partenaire [homme ou femme], une amie ou un ami, votre maman).

Sans votre accord, les conseillères et conseillers ne peuvent raconter à personne ce dont vous aurez discuté avec eux.

Droit à la prise en charge médicale de la femme enceinte

Médecin effectuant une échographie sur une femme enceinte.

En Allemagne, toute femme enceinte a droit à une prise en charge médicale pour des examens et des conseils. Les frais sont payés par l’assurance maladie. En Allemagne, si vous êtes enceinte, vous avez droit à une prise en charge médicale même si vous n’avez pas de caisse d’assurance maladie.

Protection de la maternité

En Allemagne, l’employeur (p. ex. une entreprise) est légalement obligé de protéger les femmes enceintes au travail. Ceci s’appelle la protection de la maternité. Votre nationalité ne joue aucun rôle. Les travaux nocifs pour la femme ou l’enfant, par exemple soulever des charges lourdes ou rester debout trop longtemps, sont interdits lorsque la femme est enceinte.

Protection avant la naissance

Six semaines avant la date calculée de la naissance, les femmes enceintes ne peuvent plus travailler. Vous ne pouvez continuer à travailler pendant cette période que si vous voulez vous-même continuer. Mais vous pouvez changer d’avis à tout moment pendant ces 6 semaines avant la naissance et décider que vous ne voulez plus continuer à travailler. Vous serez payée quand même.

Protection après la naissance (interdiction d’emploi absolue)

Normalement, en Allemagne, les mères ne peuvent pas travailler pendant les huit semaines qui suivent la naissance. En cas de naissance prématurée ou de naissance multiple, vous ne pouvez pas travailler pendant douze semaines après la naissance — même si vous le voulez.

Protection contre le licenciement

Si vous êtes enceinte, et jusqu’à 4 mois après la naissance, votre employeur ne peut vous licencier que pour une raison importante (par exemple pour vol). Vous pouvez encore informer votre employeur que vous êtes enceinte jusqu’à 2 semaines après le licenciement. Dans ce cas, ce licenciement ne sera pas valable.   

Absence pour examen médical

Si vous travaillez pour un employeur et que vous êtes enceinte, votre employeur doit vous laisser aller à chaque examen médical prénatal, même pendant les heures de travail. Votre employeur doit vous payer votre salaire complet et ne peut pas vous retirer de l’argent lorsque vous allez aux examens médicaux prénataux.

Si vous avez un contrat d’emploi temporaire, la protection de la maternité est valable pour toute la durée du contrat temporaire.

Congé parental

En Allemagne, les femmes et les hommes qui travaillent pour un employeur ont le droit d’être exemptés du travail pendant 3 ans au maximum après la naissance de leur enfant. Mais la femme ou l’homme ou les deux à tour de rôle qui ne doivent pas travailler pendant 3 ans au maximum ne reçoivent bien sûr pas d’argent de leur employeur.

L’employeur doit leur garder la place ou une place comparable pendant 3 ans au maximum. Après ce laps de temps, ils peuvent revenir travailler chez le même employeur et occuper la même place ou une place comparable.

Allocation parentale

En Allemagne, tous les parents qui désirent s’occuper de leur enfant à domicile pendant les 14 premiers mois de vie reçoivent une aide financière. Contactez un centre de consultation pour obtenir plus d’informations à ce sujet.

Liberté de choix de la sage-femme

Toute femme enceinte assurée auprès d’une caisse d’assurance maladie peut obtenir l’aide d’une sage-femme pendant et après la grossesse.

Les caisses d’assurance maladie payent les prestations suivantes de la sage-femme:

  • Conseils pendant la grossesse
  • Examens prénataux si le médecin n’a pas déjà fait ces examens
  • Aide en cas de problèmes pendant la grossesse ou de contractions
  • Préparation à l’accouchement (seule ou en groupe)
  • Soins pendant l’accouchement (ou en cas de fausse couche) à l’hôpital, dans une maison de naissance ou à domicile
  • Les soins postnataux après l’accouchement et jusqu’à 12 semaines après la naissance
  • Gymnastique postnatale

En cas de problèmes plus importants avec

  • l’allaitement,
  • la cicatrisation,
  • les lésions du périnée,
  • un retard de rétablissement du plancher pelvien ou d’autres problèmes,

les caisses d’assurance maladie payent aussi des visites à domicile supplémentaires de la sage-femme.

Vous trouverez ici des adresses de sages-femmes à proximité de chez vous: www.hebammensuche.de

Vous êtes enceinte et personne ne doit le savoir ?

En Allemagne, si vous êtes enceinte et que vous avez besoin d’aide, vous avez droit à des conseils.

Vous recevrez des informations et de l’aide en allant sur www.geburt-vertraulich.de et, 24 heures sur 24, au numéro de téléphone gratuit 0800/4040020. Vous n’aurez pas à donner votre nom et vous recevrez les données de contact d’une conseillère ou d’un conseiller proche de chez vous. Vous pourrez alors discuter de tout avec la conseillère ou le conseiller.

Médecin rassurant un patient sur le fait qu’elle ne communiquera aucune information confidentielle.

Dictionnaire et traductions

Besoin d’aide ? Trouvez un professionnel de santé.

Aide