En Allemagne, si vous êtes enceinte et ne souhaitez pas poursuivre votre grossesse, vous pouvez interrompre votre grossesse.
Cette décision est encadrée par la loi :

  • Un avortement peut être pratiqué uniquement par un(e) gynécologue.
  • D’une manière générale, l’avortement n’est autorisé que jusqu’à la douzième semaine suivant la fécondation de l’ovule.
  • Avant un avortement, vous devez vous rendre à un entretien-conseil auprès d’un centre d’assistance grossesse (en détresse). À la fin de l'entretien, on vous remet une attestation.
  • Celle-ci est un document officiel. Elle prouve que vous vous êtes rendue dans un centre d’assistance grossesse. Vous devrez la remettre au gynécologue en cas d’avortement.
  • Il existe également des centres d’assistance qui ne délivrent pas d’attestation : les associations « Caritas » et « Sozialdienst Katholischer Frauen » [Service social des femmes catholiques] ne délivrent pas d’attestations, mais elles donnent des conseils dans les cas de grossesse non désirée. Vous pouvez trouver des listes de centres d’assistance ici.
  • Le/la gynécologue ne peut procéder à l’avortement qu’une fois passé un délai de 3 jours après l’entretien conseil, pour vous laisser le temps de prendre votre décision.
  • Si vous avez 16 ans ou plus, vous prendrez vous-même la décision de mener ou non votre grossesse à terme.
  • Si vous avez entre 14 et 16 ans, c’est le/la gynécologue qui évalue si vous êtes suffisamment mûre pour prendre vous-même la décision. Si le médecin estime que vous n'êtes pas suffisamment mûre, vos parents doivent être d’accord avec la décision d’avorter. Vos parents doivent communiquer leur accord au médecin.
  • Si vous avez moins de 14 ans, vos parents doivent être d’accord avec la décision d’avorter. Vos parents doivent communiquer leur accord au médecin.
  • Personne ne peut vous obliger à avorter si vous ne le souhaitez pas. À l’inverse, personne ne peut forcer une femme à mener une grossesse à terme si elle ne le souhaite pas.

Femme discutant avec un conseiller dans une clinique d’avortement

Les étapes préalables à tout avortement

L'entretien-conseil

  • L’entretien-conseil est gratuit.
  • Souvent, vous avez le choix de parler à un homme ou à une femme.
  • Si vous le souhaitez, votre partenaire ou une autre personne peut vous accompagner.
  • De nombreux centres d’assistance grossesse proposent leurs services dans plusieurs langues ou un accompagnement par un(e) interprète.

Pendant l’entretien-conseil

  • Vous pouvez poser toutes vos questions.
  • On vous explique ce que fait le/la gynécologue lors d’un avortement.
  • On vous explique à quelle aide vous avez droit si vous décidez de poursuivre votre grossesse.

Après l'entretien-conseil

  • Le centre d’assistance grossesse vous délivre une attestation (à l’exception des associations « Caritas » et « Sozialdienst Katholischer Frauen » qui ne délivrent pas d'attestation). Cette attestation prouve que vous vous êtes rendue dans un centre d’assistance grossesse.
    Vous prenez calmement la décision de poursuivre ou d’interrompre votre grossesse.

Si vous souhaitez poursuivre votre grossesse après l'entretien-conseil

  • Vous n’avez personne à informer des raisons pour lesquelles vous souhaitez finalement garder l’enfant.
  • Vous avez droit, pendant votre grossesse, à des tests de dépistage chez un(e) gynécologue. Le/la gynécologue vérifie à intervalles réguliers que votre enfant et vous êtes en bonne santé.
  • Les centres d’assistance grossesse répondent à toutes vos questions sur la grossesse en elle-même, mais aussi sur les aides financières et les possibilités d’assistance.

Si vous souhaitez interrompre votre grossesse après l'entretien-conseil

  • Vous allez consulter un(e) gynécologue munie de votre attestation.
  • Le/la gynécologue vous examine et détermine la date de votre grossesse. La conception ne doit pas remonter à plus de douze semaines.
  • Le/la gynécologue vous donne un rendez-vous pour l’avortement. Ce rendez-vous ne peut être donné qu’après un délai minimum de trois jours suivant l’entretien-conseil.
  • Le jour-même de la consultation prévue pour l’avortement, vous pouvez encore décider de poursuivre votre grossesse.
  • Le jour dit, le/la gynécologue pratique l’avortement si vous en êtes d’accord.

Raisons justifiant un avortement en dehors du délai légal

Raisons de santé (indication médicale)

Selon la loi, l’avortement est autorisé si la grossesse met en danger la vie de la femme enceinte ou constitue un risque majeur pour son état de santé physique ou psychique, qui ne puisse être conjuré d’une manière raisonnable pour la femme.

C’est-à-dire : si la santé ou la vie de la mère est menacée par la grossesse ; ou s’il n’y a pas d’autres moyens de protéger la vie et la santé physique et psychique de la mère. Dans ce cas, la grossesse peut encore être interrompue après la douzième semaine.

Viol (indication criminelle)

Si une femme ou une jeune fille est tombée enceinte après un viol, le médecin peut interrompre la grossesse au cours des douze semaines suivant la conception.

Combien coûte un avortement?

Un avortement coûte entre 350 et 600 euros.

Si vous n’avez pas d’argent, les frais peuvent être pris en charge. Vous pouvez en faire la demande lors de l’entretien-conseil.

En cas d’indication médicale ou criminelle, les frais sont pris en charge par l’assurance maladie.

Après l’avortement

Les centres d’assistance grossesse restent également à votre disposition pour vous aider et répondre à vos questions après un avortement. Vous pouvez aussi vous rendre dans un autre centre d’assistance grossesse. Les conseils sont gratuits.

Dictionnaire et traductions

Besoin d’aide ? Trouvez un professionnel de santé.

Aide